Le numérique et les "installations"

je me lance dans ce truc bizarre. Vous avez dit "bizarre" ?

J'ai posé la question à un artiste congolais si cela se vendait, ces "installations", car je ne voyais pas quel était le public pour ce genre de chose. 

Les musées sont le plus souvent les acheteurs. Il est vrai que cela prend beaucoup d'espace en général. Et plus rarement, des particuliers.


Par hazard, je me suis trouvé devant une opportunité d'en faire une, en image. Les voici à l'état brut:

C'est l'image de droite qui sera "travaillée".

 

Toujours sur mon concept de "ils" parlent…, je mets en scène des objets en "discussion". Mon objectif de susciter le sourire est bien sûr présent.

à suivre